Vivre à Madère au Portugal ?

Vivre à Madère, n’est-ce qu’un rêve ou est-ce une réelle possibilité ? Déménager sur cette île paradisiaque aux portes de l’Europe, est-ce un choix qui pourrait vous convenir ? Jetons les bases de ce que la vie vous réserve dans cette île de l’Atlantique. Ensuite, si l’idée vous séduit, vous pourrez la creuser et commencer à monter votre projet de départ pour une nouvelle vie sur une île portugaise !

Madère en quelques traits

Région autonome du Portugal, l’archipel de Madère comprend, outre l’île principale portant aussi le nom de Madère, l’île de Porto Santo, les ilhas Desertas et les ilhas Selvagens. L’archipel se situe au sud-ouest du Portugal, au large du Maroc, et au nord des Canaries.

Madère est une île volcanique au relief accidenté, de 740 km², peuplée d’environ 255 000 personnes. L’Ilha Madeira (île boisée) est d’une époustouflante richesse botanique. Cette île aux fleurs est bien connue pour sa végétation exubérante. Si la culture de la canne à sucre s’est perdue, on y cultive toujours la vigne. Les deux tiers du territoire de Madère sont aujourd’hui classés réserve naturelle.

Sa capitale Funchal se tient au-dessus d’une baie magnifique, au sein de monts et de coteaux. Peuplée de 112 000 habitants1, elle regroupe à elle seule le tiers des madériens.

L’île Porto Santo contraste fortement avec Madère. Plate et plutôt aride, elle abrite environ 5 000 insulaires à l’année. Située à 37 km au nord-est de l’île principale, elle accueillit en son temps un certain Christophe Colomb, qui y épousa la fille du gouverneur local.

Les ilhas Desertas et les ilhas Selvagens sont des réserves naturelles désertes, n’y songez donc pas pour vous installer à Madère.

Vivre à Madère, un archipael portugais proche du Maroc

L’économie à Madère

La principale activité de l’archipel est le tourisme. Ainsi, ces îles accueillent 1 million de touristes chaque année. Le secteur tertiaire en général représente d’ailleurs près de 80% de l’activité économique.

Si les secteurs traditionnels de la pêche et de l’agriculture y sont toujours vivaces, l’industrie y est peu développée et ces îles se sont véritablement tournées vers la manne touristique.

Il faut également savoir que Madère dispose d’une zone franche proposant des avantages fiscaux certains (5 % d’impôts sur les sociétés, rivalisant avec les 25 % en moyenne dans nos contrées).

Si vous souhaitez venir habiter et vivre à Madère, il y a donc du travail dans le tourisme, et des opportunités de créer son entreprise.

S'installer à Madère pour des paysages fantastiques tous les jours

Vivre à Madère c’est toujours vivre au Portugal !

 

Vivre à Madère : quid de l’immobilier ?

Les tarifs des biens immobiliers fluctuent fortement d’un lieu à l’autre de Madère, Funchal et ses alentours étant les endroits les plus coûteux. Rien de comparable cependant avec l’immobilier en Algarve ou à Lisbonne.

Les démarches immobilières ne sont pas les mêmes à Madère qu’en France. Si vous envisagez de venir habiter à Madère, il faut donc bien vous renseigner. Par exemple, le notaire n’intervient que pour la signature de l’acte, le chèque d’acompte étant versé directement au vendeur. Vous faire accompagner par un professionnel du secteur permet de se rassurer sur ces démarches auxquelles nous ne sommes pas habitués.

Le développement rapide du tourisme a généré de nombreux projets immobiliers, mais la qualité des constructions laisse parfois à désirer, comparé à nos standards. On y trouve des prix forts attractifs, et cela pourrait devenir une tendance, si la crise sanitaire mondiale touche durablement le secteur touristique de l’archipel.

C’est peut-être le bon moment pour réfléchir à venir vivre à Madère.

Vivre à Madère à l'année

Habiter à Madère : appartement à Funchal, petite maison en village, villa avec piscine sur les falaises…

 

Habiter à Madère pour ses activités

Si vous êtes actif et que la géographie madérienne vous attire et vous inspire, vous y trouverez un paradis pour de nombreuses activités outdoor, favorisées par le climat.

Madère se prête à merveille à la randonnée, qui permet de découvrir à son rythme toutes les richesses de l’île. De multiples chemins pour tous niveaux permettent de parcourir l’île depuis les crêtes jusqu’aux pics, des plateaux sauvages aux cultures en terrasses, des forêts d’eucalyptus aux chemins du littoral. Le canyoning, le vtt de descente et la découverte de la flore sont aussi des atouts majeurs sur l’île de Madère.

Les activités nautiques sont évidemment très présentes ici. Il est facile de pratiquer la pêche, la plongée sous-marine et la voile tout au long de l’année. Certains n’hésitent même pas à parler de « Hawaï de l’Atlantique » pour ses belles vagues prisées des surfeurs.

Côté plages, Porto Santo présente des plages de sable fin tandis que Madère recèle plus de plages de galets, ainsi que quelques plages artificielles.

Habiter à Madère pour ses riches activités

Vivre à Madère : une île aux fleurs aux portes de l’Europe

 

Vivre à Madère pour son printemps éternel

Quand on part s’installer à Madère, la recherche du beau temps est bien souvent un critère de choix.

Le climat sur l’archipel est très doux, de type subtropical, et lui vaut le surnom d’îles de l’éternel printemps. En quelques mots, les madériens bénéficient d’étés chauds et très secs et d’hivers doux et humides.

Protégée des vents du nord-est par les collines qui l’environnent, Funchal est la localité la plus chaude de Madère. La température moyenne en janvier est de 19°C et de 26°C au mois d’août et septembre.

Les 3 derniers mois de l’année sont les plus pluvieux. La mer affiche quant à elle une température variant entre 18°C et 23/24°C tout au long de l’année.

En partant vivre à Madère, vous bénéficierez donc d’un climat très clément quelle que soit la saison, l’influence océanique empêchant le thermomètre de descendre bas.

Madère, l'île où il fait bon vivre

 

Il fait vraiment bon vivre à Madère, au plus près des éléments naturels et au milieu d’une population chaleureuse et accueillante. En outre, ce n’est pas très loin de la France : 3h30 de vol entre Paris et Funchal !

 

1 Recensement 2011.

Vous aimerez aussi...